L’artiste coréen Choi Jeong Hwa s’inspire de l’imagerie populaire et puise sa matière première dans l’industrie de masse. Les pétales synthétiques de sa Breathing Flower (ici au second plan), une corolle de sept mètres de diamètre se meuvent lentement au rythme des impulsions d’air. Photo : CD92/Olivier Ravoire
Posté dans Patrimoine

Un souffle extatique entre les tours

« L’art au grand air », deuxième édition du parcours d’art contemporain « Les Extatiques » invite, jusqu’au 6 octobre, à poser un œil neuf sur le quartier d’affaires. 

 

Benedetto Bufalino intervient dans l’espace public avec des installations qui invitent à une lecture décalée du réel. Comme ici La voiture sur le lampadaire, une voiture blanche qui se fond dans le ciel comme un nuage…©CD92/Julia Brechler
Fujiko Nakaya a choisi de répandre sa dernière « sculpture de brouillard » (Fog Sculpture # 07156) sur le Bassin Takis. La moindre agitation de l’air produit des remous, des tourbillons, des remontées comme des crêtes de vagues à la surface du plan d’eau jusqu’à leur dissipation.©CD92/Olivier Ravoire
Chez Philippe Ramette, l’art fait écho au quotidien. Éloge de l’envol (Image arrêtée), une balançoire agrandie, figée dans le mouvement le plus ascendant, a été imaginée spécifiquement pour l’exposition. Comme une invitation à l’élévation.©CD92/Julia Brechler
Designs in Air a été fondé par le duo d’artistes britanniques, Luke Egan et Pete Hamilton, alias Filthy Luker et Pedro Estrellas. Pionniers dans la fabrication de volumes gonflables, ils se font connaître, depuis les années 90, avec de spectaculaires installations comme ce poulpe géant aux tentacules de dix mètres de long, qui prend vie grâce au souffle du vent.©CD92/Julia Brechler
 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *