Posté dans Zapping
1

Culture astronomique

Nouvel intitulé, nouvelles programmations au Domaine départemental de Sceaux : voici venues, pour quatre week-ends par an, Les Grandes Heures de Sceaux, héritières des récentes Petites Nuits. Elles ont été conçues pour témoigner du « goût français de Louis XIV à Napoléon III » auprès de tous les publics. Premier week-end du 1er au 3 octobre autour de l’astronomie au temps de la duchesse. Conférences, films, spectacles, visites commentées, ateliers de médiation, divertissements… chacun est le bienvenu ! Une mise en orbite spectaculaire avec le concert symphonique de l’ensemble Ondes plurielles – Les Planètes de Gustav Holst – suivi d’une observation au télescope organisée par la Société astronomique de France. 
Photo : © Musée Français de la Photographie

2

Objectif nature

Il reste de beaux jours à venir jusqu’au 9 décembre pour aller baguenauder aux parcs départementaux de Sceaux et des Chanteraines à Villeneuve-la-Garenne à la découverte, sur tirages très grand format et en plein air, de Profondeur de champ. Un territoire sous l’objectif, l’exposition réalisée par les photographes du Département. Ils connaissent leur territoire, le nôtre, aussi bien que le maniement de leurs appareils et nul mieux qu’eux ne sait débusquer le vert feuille, le bleu d’eau et le jaune fleur sur 3 300 hectares de parcs, jardins et promenades, 66 kilomètres de berges de Seine et on ne sait combien de rencontres cocasses ou spectaculaires avec les hommes, la nature et la ville. 
Photo : CD92/Julia Brechler

3

Mémoire d’une cité

L’opération de rénovation urbaine de la Cité des Musiciens à Bagneux a conduit le photographe Jean-François Fourmond, le reporter Charles Haquet et le documentariste sonore Xavier Joly à raconter le lieu, son histoire arrivée au bout de l’histoire, par le biais de témoignages d’habitants. Deux expositions se complètent : l’une à ciel ouvert à mesure du réaménagement de la cité, l’autre à la Maison des arts de Bagneux du 8 octobre au 7 novembre.

4

Dernier service

On en a tant parlé avant de pouvoir enfin la visiter ! Dernières semaines pour aller se rendre compte au Musée national de Sèvres des vertus artistiques et gourmandes d’un millier de petits plats dans les grands… Objets précieux et tables dressées rythment une scénographie spectaculaire au service des collections et productions de Sèvres – Manufacture et Musée nationaux : ici, le Grand Siècle invente le repas français ; là, celui des Lumières joue le raffinement ; tandis que, de l’Empire à la Belle Époque, la gastronomie évolue avec la modernité. À table ! Le repas, tout un art, jusqu’au 24 octobre. 
Photo : © DR

5

Patrimoine pour tous

Le thème national des Journées européennes du patrimoine connaît chez nous ses propres déclinaisons. Sur le parc de l’Île Saint-Germain, on visitera le Gastrovolve intérieur de la Tour aux figures de Dubuffet. Visites guidées théâtralisées à la Maison de Chateaubriand par Henriette et Huguette de la compagnie 3 min 33 s. Le Domaine départemental de Sceaux consacre l’essentiel du week-end des 18 et 19 septembre à l’inauguration des cascades restaurées : avec grand spectacle et animations sur les bassins, on ne peut rêver meilleur patrimoine pour tous. Et si l’on aime jouer, rendez-vous (après réservation) aux Archives départementales pour un Escape Game « sur les traces de Gustave Eiffel » : vous vouliez entrer dans les secrets des magasins de conservation des documents ? Eh bien, il va falloir en sortir maintenant !
Photo : © DR

6

Afficher le territoire

En Haut de l’affiche – voire En Haut(s-de-Seine) de l’affiche ! – l’exposition organisée par les Archives départementales, situées à Nanterre, à partir du 18 septembre et jusqu’à l’été 2022, puise dans un fonds de plusieurs milliers d’affiches, du XVIIIe au XXIe siècle, pour décliner à travers le temps « l’art d’informer, convaincre, séduire ». Aux heures solennelles (le rétablissement de l’Empire en 1852) ou tragiques (l’ordre de mobilisation générale du 2 septembre 1939) répondent les heures légères de la Brasserie des Moulineaux – qu’on croirait sortie d’une partie de Minecraft – ou de l’invitation au voyage de la ligne des Invalides à Versailles en train électrique. 
Photo : © DR

7

Contes et récits

Les Rumeurs urbaines ont d’abord été un murmure imaginé à Colombes par la compagnie Le Temps de vivre de Rachid Akbal. C’est désormais un festival des contes et des arts du récit qui fait du bruit tout le mois d’octobre dans une quinzaine de villes, de Nanterre à Cergy, avec des résidences artistiques à Villeneuve-la-Garenne, Bois-Colombes, Colombes et Gennevilliers. Des partenaires et des compagnons de route, une journée professionnelle – et des spectacles sur scène pour tous les publics, où sous les mots, c’est la vie réelle ou rêvée qui se raconte. Avec une Nuit du conte à la MJC Théâtre de Colombes, le 16 octobre à 20 h.
Photo : © DR

8

Langues orales

Quelque part entre le silence et les parlers, exposition inaugurée cet été et de nouveau visible à la Maison des Arts de Malakoff du 11 septembre au 28 novembre est un voyage poétique, artistique, linguistique en Algérie sous la conduite de dix plasticiens qui expriment ce que dit la langue que l’on parle de l’autre côté de la Méditerranée, quand elle n’est pas l’arabe littéraire, quand elle oscille « du bricolage langagier au silence ».
Photo : © Alléas bouzar

9

Chimères

Dans les mythologies, les chimères sont « des créatures hybrides et fantastiques » ; dans le langage courant, elles sont devenues symboles des « projets séduisants mais irréalisables de l’être humain ». La Biennale d’Issy nous entraîne sur des voies (lactées) où l’on ne risque pas de s’ennuyer. Chimères artistiques, figurer le cosmos : du 15 septembre au 7 novembre, une quarantaine d’artistes usant de toutes les techniques ouvrent l’espace du Musée français de la Carte à jouer d’Issy-les-Moulineaux sur des espaces qui ne sont pas encore cartographiés. Une visite du site internet de la biennale s’impose avant de plonger avec les chamanes et les mutants dans les ciels noirs étoilés. 
Photo : © DR

10

La vie de château

À l’initiative du musée d’Art et d’Histoire de Meudon, plusieurs musées préparent un week-end, du 8 au 10 octobre, d’activités culturelles autour des Châteaux et demeures royales d’Île-de-France aujourd’hui disparus. Le Musée des Avelines et le Domaine national de Saint-Cloud, le musée de la Carte à jouer d’Issy et le musée Rodin de Meudon sont partenaires. Ainsi, bien entendu, que le musée du Domaine départemental de Sceaux, dont les collections présentées dans le parcours permanent résonnent parfaitement avec le thème. Il y aura même des ateliers de reconstruction de châteaux imaginaires. À suivre en famille pour découvrir la vie de château.
Photo : CD92/Willy Labre

11

Couture impériale

Du 17 septembre au 18 octobre, dans le cadre d’un partenariat avec l’École Duperré, le musée national du Château de Malmaison expose une copie d’une robe de Joséphine réalisée par les étudiants des ateliers de broderie, de tissage et du cursus métiers d’arts textiles. Trop fragile pour être exposé longtemps, l’original conservé à la Malmaison renaît ainsi à la vie publique. Accompagnant la restitution, douze créations textiles des étudiants illustrent leur interprétation aujourd’hui du style Empire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *