Posté dans Festival

Un Chorus revisité

Initialement prévu en avril, le festival Chorus des Hauts-de-Seine est reporté du 7 au 11 juillet, toujours à La Seine Musicale mais dans un format adapté au contexte sanitaire.

Format assis, jauges réduites, distanciation respectée, gel hydroalcoolique et port du masque recommandés… Le festival Chorus 2021 s’annonce différent des autres d’un point de vue logistique puisqu’il va devoir s’adapter à un contexte sanitaire bien particulier. Les flux de public et d’artistes sont repensés pour que les spectateurs puissent vivre le festival dans « les meilleures conditions possibles ». « Dès le mois d’octobre dernier, nous savions que nous allions devoir changer notre protocole, explique David Ambibard, programmateur du festival. Nous avons pris la décision de faire une édition en format assis et distancié, ce qui n’est pas neutre dans nos négociations avec les artistes puisque cette configuration rend les choses moins naturelles à vivre en live. »

Après une première date en avril, l’événement a été reprogrammé en juillet, toujours à La Seine Musicale. Même avec trois mois de décalage, presque tous les artistes ont répondu présent, signe de leur envie de remonter sur scène. « Ils ont besoin de défendre leur projet artistique et de retrouver leur public en live, poursuit David Ambibard. Chorus qui se maintient, c’est un concert de plus dans une tournée estivale. C’est aussi le travail d’un an de tout un écosystème : des producteurs, attachés de presse, techniciens, tous embarqués sur le même paquebot. »

ADN du festival

Dès juin dernier, les organisateurs ont imaginé la programmation 2021 en gardant ce qui fait l’ADN de Chorus – richesse des musiques actuelles et diversité pour tous les publics – là encore en l’adaptant au contexte. Ainsi, cette édition estivale sera articulée autour d’artistes français ou résidant en France afin de limiter les risques d’annulation liés à l’incertitude des tournées internationales. « Ce n’est pas une programmation par défaut, prévient David Ambibard. Elle met en avant une scène française très indé aux lignes artistiques hybrides qui incarne un nouvel élan créatif totalement décomplexé. » La soirée du vendredi sera par exemple articulée autour de Philippe Katerine et celle de dimanche autour de Benjamin Biolay qui sera entouré d’artistes de la nouvelle génération comme Suzane. Si le Covid a contraint l’organisation à s’en tenir à la scène française, aucune frontière n’arrête les inspirations, l’audace et la créativité des artistes programmés : la ligne « urbaine » de Chorus incarnée par le hip hop ou le slam est gardée avec une touche de chanson française et un soupçon d’électro.

Enfin le Chorus des Enfants est maintenu avec quasiment la même affiche que prévue en avril et des organisateurs toujours aussi pointilleux sur la qualité des spectacles. « Ils seront ludiques et chargés d’émotion. Là encore, nous essayons d’être des défricheurs pour aller travailler sur des formats qui correspondent à la ligne artistique du festival comme la pop, le rock, l’électro ou le hip hop », explique David Ambibard.

Soutien aux artistes émergents

Maintenir Chorus, c’est aussi poursuivre le soutien accordé par le Département à la jeune scène émergente des Hauts-de-Seine. C’est pour cela qu’un volet digital a été enregistré et diffusé en avril, aux dates initiales du festival. « Nous sommes dans une démarche solidaire d’accompagnement de la création. Les artistes émergents seront les premiers impactés et les plus touchés dans les années à venir », poursuit David Ambibard. Le 10 avril, le Prix Chorus a ainsi récompensé Aimé Simone qui a été choisi par le jury constitué de professionnels et qui remporte ainsi 10 000 euros et une aide au développement de sa carrière pendant un an. Toujours en avril, la sélection PAPA (Parcours d’accompagnement à la professionnalisation d’artistes) s’est réunie avec Charlotte Fever, Slurp, Cosmic Batwota, La Zoy et Ëda Diaz, les cinq groupes ou artistes issus du territoire des Hauts-de-Seine aidés par le Département pour développer leur projet, définir leurs choix stratégiques, et faciliter leur visibilité au sein de la filière. Ils montent à leur tour sur scène, une étape de plus dans leur début de carrière. 

Mélanie Le Beller

Les Pass déjà en vente

La billetterie est déjà ouverte sur chorus.hauts-de-seine.fr/billetterie. Les personnes ayant déjà acheté des billets pour le mois d’avril peuvent les conserver pour le report en juillet avec possibilité de choisir un jour différent. En revanche, les personnes souhaitant se faire rembourser leur billet du mois d’avril ont jusqu’au 17 mai pour se rapprocher de leur point de vente. Le tarif pour le Pass 1 jour est de 30 € et de 75 € pour le Pass 3 jours. 

Les commentaires sont fermés.