Posté dans Zapping
1

Festival

Pour sa trente sixième cuvée les 4, 5 et 6 octobre, le festival des Vendanges de Suresnes puise son inspiration dans le règne animal. L’ébouriffante thématique « À plumes et à poils » inspire vingt compagnies qui produiront, au détour des cours et des places de la cité-jardin, toute la palette des arts de rue : théâtre, cirque, danse, musique, marionnettes géantes, concerts, bal, dressage d’oies et de poules, et traditionnelle parade du dimanche. Histoire d’interroger non seulement notre rapport à la nature, mais aussi à notre propre corps, pelage et parure n’étant pas l’apanage des animaux, sont invités à cette fête, décidément au poil, un barbier et un tatoueur qui donnera vie, tout en douceur, aux dessins des enfants.  Photo : © DR

2

Héritage

On ne présente plus Yann Arthus-Bertrand, photographe documentariste de l’état des lieux du monde. Et il est toujours spectaculaire – émouvant souvent – de voir ou revoir ses œuvres, surtout lorsqu’elles sont comme ici réunies sur près de cinquante années de travail. Le Toit de la Grande Arche de La Défense fête ainsi son trentième anniversaire avec la première rétrospective de l’artiste : Legacy, l’héritage que nous laissons à nos enfants. Deux cent cinquante photos, cinq films, un travail minutieux et obsessionnel qui réussit à combiner plaisir esthétique et inquiétude écologique.
Photo : © Yann Arthus-Bertrand

3

Cœur

Première soirée des six qui constitueront tout au long de la saison la « Seine Libre » de la danseuse étoile Marie-Agnès Gillot. Le 14 octobre à 20 h 30, dans l’Auditorium de La Seine Musicale, elle invite ses complices des Restos du Cœur à faire la fête. Danse-la, chante là, avec Carla Bruni, Christophe Willem, Jenifer, Amel Bent, Slimane, Joey Starr, Dani : une carte blanche au profit de l’association.
Photo : © Julien Benhamou

4

Europe

La Biennale JCE – pour jeune création européenne – pourrait se décrire comme une extension continentale du Salon de Montrouge. Une même attention portée aux jeunes talents émergents, dont les huit artistes primés lors des deux derniers Salons. La volonté des commissaires internationaux d’aller les dénicher au plus près de leurs ateliers. Un esprit d’échange et de rencontres, géographiquement concrétisé par la circulation de l’exposition pendant deux ans. Les villes associées de cette 7e édition, outre Montrouge qui accueille les 56 artistes au Beffroi du 12 octobre au 30 novembre, sont Hjorring (Danemark), Cesis (Lettonie), Cluj (Roumanie), Figueras (Espagne), Amarante (Portugal).
Photo : © DR

5

Contes

« Faire du théâtre nécessite d’avoir le goût de raconter une histoire, un conteur raconte pour l’autre et avec lui », rappelle Rachid Akbal, de la Compagnie Le Temps de Vivre, qui a imaginé en 2000 le festival Rumeurs urbaines : « une fabrique du conte et des arts du récit » qui nous propose, du 1er au 26 octobre, les multiples aspects de cette pratique théâtrale à la fois intime et gigantesque – la tragédie grecque et Shakespeare n’étaient-ils pas des prodiges de l’art du récit ? Une fabrique implantée à Colombes qui rayonnera dans vingt-cinq lieux des Hauts-de-Seine, des Yvelines et du Val-d’Oise. Programme détaillé sur le site internet. 
Photo : © DR

6

Textile

Fanny Viollet nous raconte, du 18 septembre au 26 octobre à la Maison des Arts de Châtillon, Une histoire de femme et de fil. Depuis les années quatre-vingt et un diplôme universitaire sur la lettre brodée au point de croix, elle compose à la machine à coudre un art textile qui, depuis, s’est émancipé de la pratique de grand-mère pour conquérir une liberté artistique de plus en plus reconnue. Glaneuse du presque rien, elle en use pour constituer dans ses Boîtes à dérisoires, patiemment, obsessionnellement remplies de bouts de ficelle pelotonnés, un cabinet de curiosité pour « retenir les marques du temps et de l’existence ». 
Photo : © Sylvie Chan-Liat

7

Humour

Depuis trente ans, le Festival du court métrage d’humour de Meudon défend un genre pas si souvent représenté dans ce format : « la comédie, convaincu que faire rire est un exercice subtil et terriblement exigeant ». Au Centre d’Art et de Culture, du 2 au 6 octobre, les séances se succèdent, à commencer par la compétition officielle : une dizaine de comédies récentes soumises à l’appréciation et au vote des professionnels, des collégiens et lycéens et du public. Il y aura aussi une sélection de coups de cœur, qui vise moins l’éclat de rire que le sourire de l’émotion ; et 30 ans tout court(s), deux panoramas anniversaires pour retrouver les meilleures comédies passées par le festival. Exposition et DVD complètent l’ensemble.
Photo : © DR

8

Olomouc

Il faut sans doute être Antonien pour aussitôt saisir ce qui se cache derrière la mystérieuse Olomouc… Tout simplement le jumelage désormais bien ancré entre Antony et la « Petite Prague » de Moravie. Pour en célébrer le trentième anniversaire, la Maison des Arts d’Antony a invité pour l’exposition Olomouc : 30 ans d’amitié franco-tchèque quatre artistes originaires de la ville jumelée. Pavel Hogel met la technique ancienne de peinture à la cire au service de l’abstraction. Ladislav Jalůvka et Antonín Nesvadba écoutent le temps passer sur les monuments et la nature. Zdeněk Vacek joue avec les références de l’histoire de l’art, et s’en amuse. Du 18 septembre au 10 novembre.
Photo : © DR

9

Guitare Sud

Deuxième édition, du 11 au 13 octobre, du festival Toccata proposé par la ville de Châtillon en partenariat avec l’association Paris Guitar Foundation. Au programme, tout sur et pour la guitare, tous genres confondus. Des ateliers, des démonstrations, des expositions de documents issus des archives de la Sacem, etc. Le concours international Paris Guitar Foundation, en trois épreuves au conservatoire. Et bien entendu une série de concerts parmi lesquels le petit prince de la six cordes, Thibaut Cauvin (le vendredi à 20 h 30 au conservatoire). Et notre coup de cœur pour le duo atypique et virtuose de Sylvain Luc et Marylise Florid, promeneurs des lisières entre le jazz et le classique (le dimanche à 17 h au théâtre). Programme détaillé sur le site internet de la ville.
Photo : © DR

10

Guitare Nord

Pour ceux qui n’auraient pas assez des six-cordes du festival Toccata de Châtillon, Puteaux propose le même week-end, du 11 au 13 octobre, son 3e Festival Guitare au conservatoire Jean-Baptiste-Lully. L’an dernier, sur le thème Au son du jazz manouche et du flamenco, le week-end rendait hommage à Paco de Lucia. Pour tout savoir sur l’édition 2019, rendez-vous sur le site internet de la ville.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *