Des robots de téléprésence permettent la poursuite des cours pour les élèves hospitalisés. Ici au collège Paul-Éluard à Châtillon. CD92/Willy Labre
Posté dans Handicap

L’inclusion grâce au numérique

Les nouvelles technologies permettent de faciliter l’inclusion des élèves en situation de handicap ou souffrant de troubles somatiques.

Ce projet proposé pour la première fois aux élèves en 2021-2022, pourrait changer des vies. D’un côté des enfants souffrant d’une malformation congénitale ou victimes d’un accident, de l’autre des établissements équipés, avec l’aide du Département, d’imprimantes 3D, entre les deux l’association E-nable fera le lien. Avec son aide, les collèges volontaires pourront fabriquer une prothèse sur mesure qui sera offerte à un enfant handicapé, pour lui permettre de retrouver tout ou une partie de son autonomie.

Par ailleurs, au sein même des établissements, le Département agit pour faciliter l’inclusion des plus fragiles. Ainsi, un appel à projets en matière de numérique pédagogique intègre des matériels ergonomiques pour les élèves à besoins particuliers en raison d’une situation de handicap – trouble autistique, du comportement, déficience visuelle, dyslexie – qui bénéficient de claviers ergonomiques, stylos scanner lecteur, souris scanner ou dictaphones numériques… Ces deux dernières années, huit robots de téléprésence ont été également mis à la disposition des collégiens hospitalisés ou en longue convalescence, pour leur permettre de poursuivre leur scolarité. Les élèves concernés, les parents, les membres des établissements s’étant montrés unanimes sur les bénéfices de cette expérimentation, ces équipements seront déployés cette année en fonction des besoins. 

Pauline Vinatier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *