Posté dans Territoire

Solidarité interdépartementale pour la SPA

Les sept Départements d’Île-de-France vont contribuer à hauteur d’1,5 million d’euros à la reconstruction du
siège de l’association à Gennevilliers
dans le cadre du Fonds de solidarité et d’investissement interdépartemental.

Construit en 1903, il était le plus ancien refuge animalier de France et le seul en première couronne de la région parisienne. Le refuge de Gennevilliers de la société protectrice des animaux (SPA) va quitter son emplacement historique de Grammont pour un autre, trois fois plus grand. Vétuste et plus vraiment aux normes sanitaires, il sera reconstruit à l’angle de l’avenue Marcel-Paul et de la rue des Petits-Marais dans le quartier des Louvresses. Ce nouvel établissement s’étendra sur une surface de 1,5 hectare et deviendra l’un des plus innovants à l’échelle nationale afin de mieux accueillir les animaux et le public. Il répondra aux normes environnementales avec sa toiture végétalisée, le recyclage de l’eau et des panneaux photovoltaïques et offrira un service public sécurisé de fourrière.

Créé en 2019 par les sept départements franciliens (hors Paris), le Fonds de solidarité et d’investissement interdépartemental permet de soutenir des projets qui contribuent à la solidarité territoriale et au développement équilibré de l’Île-de-France. Vingt-six autres projets sont concernées en 2021 pour un montant total de 141 millions d’euros, ce qui porte le budget total d’investissement à 441 millions d’euros en trois ans d’exercice. En 2021, la contribution des Hauts-de-Seine s’élève à 34,5 millions d’euros. 

Mélanie Le Beller

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *