©DR
Posté dans L'événement

Paris 2024 un grand projet pour Yves-du-Manoir

En vue des JO, le Département va renforcer l’identité sportive de l’enceinte historique de Colombes et créer de nouvelles installations pérennes. Début des travaux en 2022.

Olympique, le stade départemental Yves-du-Manoir l’est depuis 1924. Cent ans après ces premiers jeux fondateurs, le voilà retenu comme site de compétition et d’entraînement pour les épreuves de hockey sur gazon de Paris 2024. Pour les Alto-Séquanais, les répercussions de ces Jeux se prolongeront cependant bien au-delà dans le temps. Propriétaire de l’enceinte de dix-huit hectares depuis 2002, le Département a saisi l’opportunité de rendre à Yves-du-Manoir son statut d’équipement sportif de référence en engageant un réaménagement global et de grande ampleur. Les travaux qui commenceront en 2022 comprennent deux volets. Sous maîtrise d’ouvrage du Département, le premier d’entre eux porte notamment sur toutes les structures construites pour accueillir les épreuves olympiques et qui seront conservées ensuite. D’où son nom de code « Héritage ». Un second volet, conduit par Paris 2024, portera sur les aménagements temporaires spécifiques à la compétition. 

Après le départ du Racing 92 vers la Paris La Défense Arena en 2017, l’enceinte est destinée à devenir le « Marcoussis » du hockey sur gazon. Ce sport héritera de deux terrains synthétiques et d’une tribune de 1 000 places auxquels s’ajoutent, pour l’ensemble des utilisateurs du site, deux nouveaux bâtiments abritant vestiaires, bureaux, salles de réunion, espaces de réception, locaux administratifs, salle de musculation… « C’est un outil intéressant pour la progression du collectif France. Notre sport a beaucoup évolué ces dernières années et notre équipe masculine se classe au 12e rang mondial. Nous avons désormais pour objectif d’intégrer le Top 10 aux côtés des grandes nations comme l’Australie, la Hollande, la Belgique, l’Argentine… Nous voulons aussi multiplier le nombre de nos adhérents : de 11 000 aujourd’hui nous visons les 20 000 à la fin de la décennie », explique Olivier Moreau, président de la Fédération française de hockey. En plus du siège de la Fédération, Yves-du-Manoir accueillera le Centre national d’entraînement, la Ligue d’Île-de-France et le comité départemental ainsi qu’un club résident. « Alors que nous n’avions pas de site fédéral propre, à Yves-du-Manoir nous serons chez nous. Nous serons en capacité d’accueillir des compétitions internationales de haut niveau et des finales de championnat de France. Cette installation créé une nouvelle dynamique, que nous avons traduite, au sein de notre fédération, par l’adoption d’un plan Ambition 2024 ». 

Sport pour tous

Mais les hockeyeurs ne seront pas les seuls servis, une offre complète étant prévue pour les autres usagers, associatifs, scolaires et universitaires : au niveau de l’actuelle plaine de jeux verront le jour un nouveau bâtiment football/rugby, avec des vestiaires dédiés, quatre terrains de football, trois terrains de rugby dont l’un avec une tribune, tous éclairés et en synthétique, ainsi qu’un nouvel anneau d’athlétisme. Toutes dépenses confondues, une enveloppe globale de 67 millions d’euros est prévue pour boucler d’ici les JO ce réaménagement de grande ampleur. Douze millions d’euros sont apportés par Solidéo, l’établissement public chargé de financer, de superviser et de livrer les ouvrages et opérations d’aménagement nécessaires aux Jeux dont trois millions d’euros versés par le Département lui-même, le reste provenant de la Région et de l’État. Enfin cette dynamique sera prolongée par l’aménagement de l’Arc sportif, nouveau quartier de 16,2 hectares voulu par la ville de Colombes, placé sous le signe du sport. Aux logements, écoles et à la crèche, s’ajoutera un pôle sportif indoor, un gymnase, un practice de golf et enfin un hôtel spécialisé dans le sport, point de chute idéal pour les clubs et les équipes nationales lors des grandes compétitions.

Pauline Vinatier

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *