Dans le cadre du dispositif Imagine ton collège, la cour du collège Jean-Macé, à Clichy, a été réaménagée. Avec notamment la plantation d’arbres dans un espace à l’origine très minéral. CD92/Julia Brechler
Posté dans À la Une

Végétalisation en cours

La cour du collège Jean-Macé à Clichy qui sera inaugurée le 30 septembre a été végétalisée. Projet pilote, c’est la première d’une longue série. Une stratégie du Département pour créer des îlots de fraîcheur et améliorer le bien-être des élèves.

L’enrobé noir du sol a laissé place à une couleur douce et claire qui réfléchit la chaleur, une ligne d’arbres pousse au milieu de la cour, des massifs fleuris sont disposés le long des murs. Il y a des tables, des bancs, des tables de ping-pong, un potager et un terrain de sports un peu plus loin. Un auvent peut désormais accueillir une classe de plein air… En quelques mois, les 4 500 m2 de la cour du collège Jean-Macé à Clichy ont changé de physionomie : des travaux issus d’un processus de réflexion associant les élèves et leurs professeurs dans le cadre du dispositif « Imagine ton collège » proposé par le Département. La cour Jean-Macé est en effet un projet pilote. Deux autres établissements, le Moulin-Joly à Colombes et H.G. Adam à Antony, vont suivre avec des travaux en cours entre juin et novembre 2021.

Trente-quatre collèges au total ont été identifiés pour bénéficier du réaménagement de leurs cours, dont seize d’ici 2024. « Notre objectif est triple, explique Denis Anger, chef de l’unité scolaire nord du Département : pédagogique tout d’abord, ensuite lutter contre le réchauffement climatique en végétalisant les cours, et enfin, augmenter la biodiversité en créant des espaces sauvages en limite de cour pour y accueillir la petite faune comme les insectes pollinisateurs. Nous avons ainsi travaillé avec la direction des parcs pour le choix et l’implantation des arbres et des plantes. »

Convivialité partagée

Le traitement de l’eau est également novateur : les surfaces sont désormais perméables afin que les eaux de pluie puissent être absorbées directement dans le sol pour rejoindre les nappes phréatiques. L’objectif, c’est zéro rejet dans les canalisations d’assainissement. « Les parkings bénéficient désormais d’un revêtement poreux, précise Denis Anger. Nous privilégions les bétons drainants. Un récupérateur d’eau de pluie issue des toits a également été installé pour arroser les plantes et les potagers. C’est le fruit d’un travail transversal avec la direction de l’eau du Département et l’agence Seine Eau Normandie qui nous a octroyé une subvention – 13 % du financement – dans ce cadre. »

Autre changement, les équipes veillent à faire de ces nouvelles cours des lieux de convivialité partagés : le terrain de sport est volontairement relégué au fond et les élèves, filles ou garçons, pourront s’approprier l’ensemble des espaces. 

L.D.S.

Dévoilement du nom en septembre

Une consultation sur la plateforme éducative oZe ouverte aux élèves de la 6e à la 4e dans quatre collèges a permis de choisir le nom qui sera donné au programme de végétalisation des cours du département. Rendez-vous le 30 septembre pour savoir qui de ILô, Cour nature, Îlot vert, (voire une proposition libre) aura été choisi. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *